lundi 16 juillet 2012

Le vélo version VTT

Les cyclistes sont les rois de la montagne, au même titre que les marcheurs.

Le VTT se fait une belle place dans les activités deux roues.
Il sert surtout à dévaler les pentes dans ce milieu escarpé. Il devient même l'objet de courses renommées et de compétitions variées (comme la Mountain of the Hell, le Championnat de France de descente ou la Mégavalanche).

A l'aide de remontées mécaniques, partez du sommet pour descendre la montagne en traversant les forêts et les alpages.

Ce sport, élitiste il y a quelque temps, se démocratise grâce à l'évolution des stations et de leurs équipements. Les parcours balisés se multiplient. Les remontées mécaniques sont équipées pour transporter les vélos. Le matériel est plus performant : suspensions, confort, casques, genouillères, coudières, protège-poignets (ces protections sont importantes et ne doivent pas être négligées).
Cela permet à l'activité de s'adresser au grand public, même non averti (mais avec précautions tout de même).

Vous pouvez bien entendu le faire à votre rythme. Vous n'êtes pas obligé de battre des records de vitesse.
Vous choisirez votre niveau : le code des couleurs est le même que pour le ski alpin vert, bleu, rouge, noir. Cela définira le style du sentier que vous emprunterez : de la piste large et peu pentue au "single track", sentier étroit, en terre et très sinueux.
Si vous le souhaitez, vous aurez la possibilité d'agrémenter votre parcours par un saut ou deux, grâce aux passerelles ou bosses spécialement prévues à cet effet.


Il est également possible de prendre des cours auprès des Moniteurs Cyclistes Français (www.moniteurcycliste.com). Vous pourrez alors tout savoir sur le transfert de poids vers l'arrière, l'utilisation optimale des freins, les trajectoires à suivre dans les virages, etc.