mardi 20 août 2013

Lire la montagne

Au salon du livre de montagne de Passy, en Haute-Savoie, le choix est fait !


Le Grand Prix a été attribué à “L’Ombre et la lumière” d’Andy Cave.

Une Mention spéciale a été décernée à la biographie écrite à quatre mains par Jean-Michel Asselin et Patrick Edlinger, sur l’ange blond décédé en novembre 2012.

Glénat se distingue grâce aux “Alpes de Doisneau” (Mention spéciale).

Le jury accorde son Coup de cœur à “Mythologies alpines”, l’excellent ouvrage qui compile plusieurs textes sur la montagne, avec des contributions (entre autres) des Isérois Yves Exbrayat, Philippe Descamps, Asselin, Michel Raspaud, ainsi que Antoine Chandellier (Dauphiné Libéré).

Source et photo : ledauphine.com

lundi 19 août 2013

La Tome des Bauges

Si la "Tome des Bauges" ne prend qu'un seul "M", c'est pour mieux dire "MiaM" quand on la déguste !

 
En savoir plus...
La Tome des Bauges est un fromage produit dans le massif français éponyme : le massif des Bauges. Elle y est fabriquée depuis le XVIIe siècle dans le respect du savoir-faire et de la tradition locale. Elle était définie comme le fromage « que consomme le paysan » et dont « on ne saurait se passer à chaque repas ». Sa production était alors réservée à la consommation locale.


Son nom provient du terme "toma" en patois savoyard qui signifie "fromage fabriqué en alpage". Cela explique que la "Tome des Bauges" ne prend qu'un seul "m" contrairement à la "Tomme de Savoie" qui en compte 2.

Les Bauges, quant à elles, constituent un massif montagneux qui s'étend sur les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie. Leur patrimoine naturel est remarquable et c'est en 1995 que le Parc Naturel des Bauges est créé.

Au cœur du massif, dans les alpages, on trouve encore le traditionnel élevage de bovins laitiers qui fait toute la réputation et la qualité de la Tome qui y est fabriquée. Depuis novembre 2002, elle bénéficie d'ailleurs d'une AOC.


Elle possède une plaque de caséine qui indique sa provenance. Elle est verte si la fabrication est fermières. Si la plaque est rouge, la Tome est fabriquée en fruitière aux Aillons, à Lescheraines, à La Compôte ou à Gruffy.

Astuce plaisir :
La Tome des Bauges se reconnaît à sa pâte pressée non cuite au lait cru, de couleur ivoire à jaune. Elle possède une croûte grise dite "fleurie" car elle se colore légèrement de jaune, de rouge ou de blanc.
Si on la consomme toute l'année, la période idéale de dégustation se situe entre avril et septembre, après un affinage de 5 semaines.

Ses arômes fruités plairont aux gourmands !

Un petit tour en cuisine :
Elle se consomme très facilement à l'apéritif : il suffit de créer des petites brochettes en alternant Tome des Bauges, figue et raisin. En saison, vous pouvez utiliser des fruits frais et des fruits secs en hiver.
 

Découvrez des recettes savoureuses :
- La Matouille (la fameuse Tome chaude)
- Les Ravioles
- Le Mille-feuilles de légumes à la Tome des Bauges
- Œufs cocotte à la Tome des Bauges
 

 
La Tome appartient à la gamme Terre de l'Alpe.

Sources :
Site de la Tome des Bauges
Site Wikipédia

Croiser des troupeaux en montagne

Si la montagne est belle et accueillante quand on randonne à travers ses alpages, elle n'est pas la nôtre. Elle se partage avec un grand nombre de troupeaux et d'animaux : vaches, moutons, chèvres et... patous.
 

Pierre Forgue nous rappelle les recommandations faites par le Centre de ressources sur le pastoralisme et la gestion de l’espace des Hautes-Pyrénées.

Que faut-il faire quand on croise un troupeau ?
- Ne jamais déranger les troupeaux de vaches, de moutons ou de chevaux.
- Si vous rencontrez un troupeau de vaches avec des petits veaux, s’en éloigner.
- Tenir les chiens en laisse.
- Si vous rencontrez un petit veau ou agneau, ne jamais le toucher, sa maman reviendra vers lui.
- Si vous trouvez une bête morte ou blessée, bien précisez l’endroit et porter l’information au berger ou au village le plus proche.
- Ne vous approchez pas d’un cheval pour le caresser, une ruade peut vous tuer.

Une seule chose à faire en cas de confrontation avec un de ces imposants chiens de berger : rester calme et ne pas être agressif. Photo Archives Le DL
 


Les patous : qu'est-ce que c'est ?
Le patou est le plus commun des chiens de berger. Ces gardiens blancs ont très certainement effrayé quelques randonneurs.
Les patous sont surtout là pour faire du bruit pour effrayer les intrus, et notamment les loups. C'est pour cela qu'ils courent vers les visiteurs, en aboyant, les crocs dehors.
Mais il n’y a pas de danger. Le tout est de garder son calme et, si possible, de s'éloigner. Si vous ne pouvez pas contourner le troupeau, il suffit de vous laisser guider par le chien.
Il ne faut, en aucun cas :
- le menacer d'un bâton ou lui lancer des cailloux car il deviendrait agressif ;
- partir en courant car il partirait à votre poursuite.

Il y a également d'autres précautions à prendre :
- Rouler doucement sur les routes de montagne.
- Si vous entrez dans une cabane non occupée, en partant, la laisser propre et bien refermer la porte.
- Ne jamais lancer des cailloux, ni faire rouler des gros blocs, quelqu’un peut se trouver en dessous.

Source : ladepeche.fr / ledauphine.com
Photo : Fotolia.com - ©gparigot / archives du DL

Semaine du 19 au 23 août 2013

- Parc des Ecrins : du dimanche 18 au vendredi 23 août 2013
Festival Cœur de Nature en Haut-Champsaur

 
Une semaine de rencontres et de sorties, d'ateliers et de partage des découvertes.
C'est le festival entièrement gratuit des patrimoines de la montagne organisé dans le cadre des 40 ans du Parc national des Ecrins, partenaire de l'association Neige et montagne pour cet évènement.
Participatif, sportif, festif, éducatif, méditatif...
Plus d'infos

Source :
Site du Parc des Ecrins