lundi 2 février 2015

Mais d'où vient la Chandeleur ?!

Nous célébrons tous avec grand plaisir la Chandeleur en mangeant des crêpes ! Mais d'où vient cette fête annuelle et terriblement gourmande ?

Pourquoi des crêpes ?

Selon les croyances populaires, les crêpes représentent le soleil doré et rond qui, au début du mois de février, se lève plus tôt et se couche plus tard.
Le fait de manger des crêpes serait donc un hommage à la renaissance de la nature et au printemps qui s'annonce. Dans les campagnes, on disait aussi que la farine de l'année serait perdue si elle ne servait pas aux crêpes de la Chandeleur.

Des traditions oubliées

Selon la tradition, il faudrait tenir une pièce de monnaie dans une main pendant que l'on retourne une crêpe en la jetant en l'air. Le fait que la crêpe retombe parfaitement et sans pli dans la poêle serait de bonne augure pour les finances du foyer.
Il est également suggéré de conserver la première crêpe dans une armoire pour attirer la chance.


Astuces pour faire voler vos crêpes (et obtenir des finances florissantes) !

Décollez légèrement votre crêpe avec une spatule puis secouez la poêle pour vous assurer qu'elle est bien décollée. Ensuite, un coup de poignet sec et ferme devrait donner le résultat escompté !

Un jour pour les marmottes ?

Aux Etats-Unis et au Canada, le 2 février est connu comme le "Groundhog Day" ou "Jour de la Marmotte". Selon les croyances populaire, l'animal sortirait pour la première fois de sa tanière hivernale à cette occasion. Si la marmotte ne voit pas son ombre - car le temps est nuageux - le rongeur va reprendre sa vie extérieur. En revanche, si le soleil brille, le temps s'annonce froid et sec. Effrayée, la marmotte regagnera son abri. Et l'hiver se prolongera...

Les origines religieuses : la Chandeleur ou "fête des chandelles"

A l'origine, cette journée, appelée "festa candelarum" en latin, célèbre la lumière.
Dans la tradition chrétienne, il est d'usage de faire bénir les cierges prévus pour l'année à venir par le prêtre. Il est également coutume d'en allumer un et de le mettre à sa fenêtre lors de cette journée du 2 février afin de renouveler sa foi.

Ce quarantième jour après Noël symbolise la présentation au temple de l'enfant Jésus par sa mère, Marie. Pour les catholiques, il fallait en effet présenter au Seigneur le premier né de sexe masculin de la famille. Pour les Juifs, la mère devait participer à une cérémonie de purification 40 jours après l'accouchement. La scène de la présentation a été peinte par Fra Bartolomeo, Hans Holbein et Philippe de Champaigne entre autres.
Cette fête de la Chandeleur est évoquée dans les textes du IVe siècle au Proche-Orient. Ce serait le pape Gélase qui l'aurait officialisée et l'empereur Justinien qui l'aurait popularisée.

L'Eglise anglicane a fixé la date au dimanche précédent ou suivant cette date du 2 février.
Les orthodoxes ont conservé le calendrier julien et fête la chandeleur le 14 février, puisque Noël est célébré début janvier selon notre nomenclature.

La Chandeleur possède aussi des origines païennes

Dans l'Empire Romain, on fêtait les Lupercales en l'honneur de Faunus, divinité des troupeaux et de la fécondité, dans une grotte située au pied du Palatin, à l'entrée de la période des semailles, en février.

On retrouve la même fête chez les paysans Irlandais qui organisaient des marches aux flambeaux pour célébrer Imbolc, divinité de la fécondité

Sources :
L'internaute